Lancia Beta Montecarlo

25 000

RESERVEE
voiture de collection - capots vintage - année du véhicule

1982

voiture de collection - capots vintage - kilométrage du véhicule

21500 KM

voiture de collection - capots vintage - puissance du véhicule

120 CV

 

  • Année | 1982
  • Kilométrage | 21500km
  • Conduite | à gauche
  • Carte grise | standard
  • Nb de places assises | 2
  • Nb cylindres | 4
  • Pneumatique | TBE

 

  • Carburant  | SP98
  • CV Din | 120
  • CV fiscaux | 11
  • Boîte | Mécanique 5 rapports
  • Couleur carrosserie |Rosso Corsa
  • Couleur intérieur | Cuir Beige

 

 

Contactez-nous !

 

Catégorie :

Description

voiture de collection - capots vintage - année du véhicule

1982

voiture de collection - capots vintage - kilométrage du véhicule

21500 KM

voiture de collection - capots vintage - puissance du véhicule

120 CV

  • Année | 1982
  • Km au compteur | 21500 km
  • Conduite | à gauche
  • Carte grise | Normal
  • Nb de places assises | 2
  • Nb cylindres | 4
  • Pneumatique | TBE
  • Carburant  | SP98
  • CV Din | 120
  • CV fiscaux | 11
  • Boîte | Mécanique 5 rapports
  • Couleur carrosserie | Rosso Corsa
  • Couleur intérieur | Cuir beige

Capots Vintage vous propose une Lancia Beta Montecarlo série 2 de 1982 :

Dessinée par Pininfarina , la Beta Montecarlo affiche une allure aussi sportive que distinguée. Avec son moteur en position central arrière , elle a de quoi séduire les amateurs !

Notre modèle fait parti des dernières sortie d’usine , il a été restauré entre 2012 et 2014 par un spécialiste des voitures italiennes « Storic Italia » : La mécanique , la carrosserie et la sellerie ont été refaites.

Dans une superbe teinte rouge avec la sellerie cuir beige,  avec ses doubles optique avant et ses jantes aluminium, on pourrait presque l’a comparer à la Lancia Rallye 037 ! Bénéficiant du 4 cylindres en ligne 2 litres « double arbres » alimenté par un carburateur Weber , l’auto se montre sonore et très agréable.

Nous disposons du dossier de facture de la restauration .

  • Etat Carrosserie du Véhicule 90% 90%

La carrosserie a été restaurée en 2012 dans ce superbe rouge vif : Rosso Corsa
Les pare choc peints avant et arrière sont en parfait état.
Les pneus en très bon état sont montés sur des jantes 15 pouces Look type Lancia Rally 037.

  • Etat Intérieur du Véhicule 95% 95%

L’intérieur a aussi été refait par un spécialiste en 2012 :
Les sièges et les panneaux de porte ont été garnis avec un cuir beige de très belle qualité .
L’ensemble des moquettes dans l’habitacle , le coffre ont aussi été refaites.
L’instrumentation du tableau de bord fonctionne parfaitement.

 

  • Etat Châssis / Mécanique 95% 95%

Notre essai routier a confirmé la vivacité et la maniabilité de ce coupé avec son moteur 2L en position centrale arrière. La sonorité de l’échappement inox est plaisant.
La boite de vitesse à 5 rapports est très agréable.
Le système de freinage ayant été refait se montre performant et sécurisant tout comme la tenue de route avec les amortisseurs neufs.
Les soubassements sont excellent et ne présente aucun point de rouille.

Histoire de la LANCIA BETA MONTECARLO 

Uniquement 1940 exemplaire dans la série 2 et 5794 tout exemplaires confondues.

La Lancia Montecarlo est l’une des voitures qui contribuent à faire regretter la disparition d’une marque qui réussissait dans une même gamme à faire cohabiter une certaine idée du luxe avec une sportivité affichée. Idéalement placée depuis 1969 au dessus d’une Fiat plus populaire, son positionnement devint plus difficile à tenir avec l’intégration d’Alfa Romeo au groupe Fiat en 1986. Dans les années 70, la marque illustrait son positionnement allant du haut de gamme au sport avec la gamme Beta qui comprenait une berline 5 portes , un coupé , un break de chasse , un cabriolet à arceau  et celle qui nous intéresse aujourd’hui, un coupé deux places à moteur central : la Lancia Beta Montecarlo.

Contrairement aux idées reçues, la Montecarlo n’était pas une version « lancisée » de la Fiat X1/9 . A la fin des années 60, Fiat sentait qu’il y avait un créneau à développer : celui des petits coupés à moteur central, un marché jusqu’alors trusté par de petits artisans comme Alpine ou Matra en France, un marché de niche, certes, mais riche en image de marque. La vieille dame de Turin allait donc commander deux études de « faisabilité », l’une à Pininfarina (nom de code X1/8) et l’autre à Bertone (X1/9). La première se voulait plus ambitieuse, celle d’un coupé à moteur central V6 3 litres, tandis que la deuxième visait une cible plus jeune et populaire, avec un 4 cylindres de petite cylindrée.

En 1969, Fiat rachetait Lancia à son cimentier de propriétaire, en difficulté financière. Cependant l’heure n’était pas à la fête pour le 1er constructeur italien, et il fallut à cette époque faire des choix : ventes stagnantes, capitaux immobilisés pour racheter Lancia mais aussi dans la holding Pardevi destinée à racheter à terme Citroën , donnant naissance à la Fiat X1/9 (seule Fiat ayant gardé son nom de code une fois commercialisée).

Le projet X1/8 n’était pas abandonné, mais plutôt « mis en sommeil ». Il renaîtra en 1972 sous le nom de X1/20. L’idée était assez simple : offrir un coupé à moteur central de gamme supérieure à celle du X1/9, et surtout relancer avec un véhicule d’image la marque Lancia désormais bien intégrée au sein du groupe Fiat. Cependant, le projet va évoluer : la crise pétrolière de 1973 obligera les concepteurs à faire une croix sur un V6 pour favoriser un plus petit moteur de 2 litres, issu de la Fiat 124, développant 120 chevaux dans sa version de série (dite Lampredi).

Le design évoluera vers un coupé plus compact, aux lignes tendues, œuvre de Paolo Martin chez Pininfarina : objectivement, un chef d’œuvre de simplicité, une beauté brute qui fera l’admiration de tous. Bien que faisant partie de la famille Beta, la Montecarlo ne partageait pas grand chose avec ses sœurs berlines, ni même coupés d’ailleurs. Pour cette raison, et parce qu’il s’agissait de toute façon d’un petit volume de production, la fabrication de la voiture fut confiée à son concepteur, Pininfarina. Toutes les Montecarlo sortiront donc de l’usine de Grugliasco.

Genève début 75, la Montecarlo s’offrait au regard du public en deux versions : coupé, mais aussi Spider (en fait, un pavillon de toit amovible). Lors des essais presse, elle fut unanimement saluée pour son comportement routier et s’attribua les louanges des uns et des autres. Particulièrement bien dans son temps, elle symbolisait parfaitement ces années 70 encore dans l’illusion d’une croissance infinie.

Ce n'est pas exactement le véhicule que vous recherchez ?

Dites-nous quel type de voiture ancienne et/ou de prestige vous intéresse et nous nous chargeons de le trouver pour vous !

 

 

Découvrez les services personnalisés pour vos voitures :

 

 

Gardiennage Voiture - Capots Vintage - Achat/Vente Voiture de Collection

GARDIENNAGE VOITURE

En plus de l'achat de votre voiture de collection, Capots Vintage , vous propose ses services de Gardiennage Auto dans son Garage Sécurisé dans la région lyonnaise .

Dépôt Vente Voiture de Collection - Capots Vintage - Garage Spécialisé Lyon

SERVICE DÉPÔT-VENTE

Vous souhaitez vendre votre ancien véhicule avant d'acheter votre nouvelle voiture de collection ? Capots Vintage vous propose plusieurs solutions.

Services Auto - Capots Vintage - Garage Restauration Voitures Anciennes & Voitures de Collection

              GARANTIE

Tous nos véhicules sont expertisés et sélectionnés après de nombreux contrôles et tests, c'est pourquoi nous proposons des Garantie jusqu'à 12 mois. 

Informations complémentaires

Marque

Porsche

Année

2003