Dans notre actualité nous allons vous partager quelques résultats des dernières enchères qui se sont déroulés durant la semaine du salon Rétromobile à Paris entre 6 et 10 février 2019.

Trois grosses ventes étaient organisées :

  • La première avec Bonhams qui exposait ses joyaux au coeur du grand palais. Pas de surprise lors de cette vente qui s’est maintenue dans la moyenne. Ce résultat est dû au fait que de nombreux véhicules dataient d’avant guerre, ce type de véhicule est plus difficile à vendre que les plus récents. La plus grosse vente est une Mercedes-Benz 540K Cabriolet Type A  de 1939. Elle s’est vendue à 1.581.250 € . L’une des toutes premières Porsche 356 de 1950 avec le pare-brise séparé s’est vendue 805.000€.

 

  • Ensuite, RM Sotheby’s prenait le relais en présentant de son côté un plateau de voitures plus récent. Les résultats sont très bons avec près 80% de lots vendus et un résultat de 32.4 millions d’euros au total. La Ferrari F40 LM , présentée comme la tête d’affiche, celle qui a couru les mythiques 24H du Mans était estimée entre 4.5 et 5.5 millions d’euros et s’est vendue un peu moins de 4,5 millions d’euros. D’autre Cobra 427 de 1966 et une Mercedes 300 SL  se sont vendues respectivement à 776.000€ et 902.000€. On retrouvait également 25 Youngtimers qui faisaient de très bon résultats avec l’Audi Quattro vendue 77.600€ et une BMW Alpina B12 5.7 à 207.000€.

 

  • Enfin, la dernière vente parisienne qui se tenait au sein du Salon Rétromobile avec la maison Artcurial : Une nouvelle fois 80% des lots se sont vendus avec un résultat 42 millions d’euros. La Star de cette année était une Alfa Roméo 8C 2900 Touring Berlinetta qui a été vendue 16.745.600 euros , produite à seulement 50 exemplaires , cette auto va traverser l’Atlantique pour intégrer la collection d’un heureux américain. Le deuxième gros prix de la vente a été réalisé avec la magnifique Serenissima , l’unique Spyder et une des voitures engagée aux 24 heures du mans de 1966 : Cette voiture a été vendue plus de 4,2 millions de dollars sous le marteau du commissaire-priseur Hervé Poulain. La voiture a été vendue en l’état et ne tourne pas. En espérant que le nouveau propriétaire effectuera la restauration pour l’à retrouver sur un circuit un jour !

Dans la continuité des ventes aux enchères en 2017 et 2018, celles-ci ont trouvées leurs rythmes de croisière. Les résultats de ces ventes pour la 44ème édition de Rétromobile confirment la bonne santé du marché du véhicule de collection. Même si l’époque des grands records semble révolue, le marché est stable et surtout très sain.

Nous ne manquerons pas de continuer à vous partager les différents résultats tout au long de l’année.

Besoin de plus d’informations ?

N’hésitez pas à nous transmettre vos coordonnées nous vous rappellerons dans les plus brefs délais.

Vos coordonnées nous ont bien été transmises. Nous revenons vers vous dans les plus brefs délais pour traiter votre demande.